Ma Belle Nutrition

Troubles digestifs / Les Fodmaps Kesako ?


Les Fodmaps KESAKO ? 

 

Je dois tout d'abord vous conter mon histoire et comment j'ai découvert les “fodmaps”. 

Je souffre depuis ma plus jeune enfance de troubles digestifs, je dis bien “souffre” car ce genre de troubles peut être très handicapants. ( ballonnements,  crampes intestinales, constipation, diarrhées…)  mais  ce n'est que bien plus tard vers l'âge de 30 ans qu'un gastro-entérologue mit enfin des mots sur mes maux :  il me parle de syndrome de colon irritable aussi appelé syndrome intestin irrtiable SII. 

 

A ce moment là il me demande de supprimer totalement, café, jus de fruits, crudités (légumes et fruits)… et me donne un traitement ( des sachets à mettre dans un verre d’eau plusieurs fois par jour). 

 

Je lui demande quelle est la durée du traitement et il me répond : à vie ! 

 

Un peu abasourdie par la réponse, je finis alors par me faire une raison … si c’est le prix à payer pour ne plus souffrir, ne plus avoir de crampes intestinales, le ventre gonflé, devoir m'arrêter sur le bord de la route en voiture pour m'allonger sur la banquette arrière à attendre que les douleurs passent… devoir refuser des invitations au restaurant ou à dîner chez des amis car j’ai mal avant même d’avoir mangé… le cercle infernal ! 

Je lui fais confiance, il est médecin, il ne doit pas avoir d’autres solutions c’est certain. 

 

Au bout de 2 ans on réintroduit les crudités,  en revanche je tire un trait définitif sur le café et les jus de fruits. (de toute façon ils sont trop sucrés et bien moins intéressants sur le plan nutritionnel que des fruits entiers). 

 

A l'époque on ne m’explique pas spécialement quel facteurs peuvent déclencher ce syndrome. Les causes exacts sont d’ailleurs encore inconnues à ce jour.  Aucun traitement ne permet d'en guérir seulement de mieux vivre avec. Il faut savoir que 10 % de la population est touchée par le SII ou SCI. 

et touche majoritairement des femmes. C’est une pathologie qui n’est pas mortelle mais qui peut altérer la qualité de vie. 

 

Il y a différents types :  le type C ( constipation) le type D ( diarrhée) et le type M ( mixte alternance de diarrhée et constipation) oui je sais on ne fait pas dans le glamour mais c’est la vraie vie de 10% de la population ! et enfin le type I (indéterminé c’est à dire sans troubles digestifs vraiment identifiés). 

 

Si vous souffrez de ce type de désagrément et que vous vous reconnaissez dans mon témoignage, je vous invite à aller faire un bilan chez un gastro-entérologue et si il vous diagnostique SII et/où vous donne le protocole sans fodmaps vous pouvez revenir vers moi je vous accompagnerai et vous aiderai à vous simplifier la tâche. Vous comprendrez plus loin pourquoi je vous dis ça. 

 

Souvent lorsque l'on a mal au ventre on nous dira que c'est lié au stress : barbante comme comme réponse ! 

Mais ce n'est pas tellement faux, ce n'est pas le seul facteur bien sûr mais il y contribue énormément et ça aussi je le comprendrais bien plus tard.

 

10 ans passent et par phase les douleurs reviennent, je me rends bien compte que certains aliments sont plus difficiles à digérer, mais impossible de savoir pourquoi. 

Et j’ai bien conscience pendant toutes ces années que ça ne s'arrêtera vraiment jamais. 

 

Puis après la naissance de mon fils en 2019,  une accumulation de douleurs :  au niveau du dos, sur le plan intestinal,  gynécologique,  bref un vrai merdier ! 

 

Je décide donc de faire un bilan avec différents spécialistes et je reprends donc rendez-vous chez un gastro-entérologue. (le mien étant partie à la retraite, Le docteur Chicha,  un homme bienveillant très professionnel ). Et comme tout rendez-vous de spécialiste en France, 3 mois de délai pour le prochain rendez-vous… prenons notre mal en patience ! 

 

Et un soir, alors que je surf sur mon téléphone (fâcheuse habitude ) et comme quoi le hasard fait souvent bien les choses,  ou peut-être que mon téléphone espionne un peu trop ce que je dis (),  je tombe sur un article qui parle du régime sans fodmaps. 

 

C'est un vrai tournant dans ma vie ! 

 

Au départ je me dis encore une lubie sortie de je ne sais où, par je ne sais qui.

On nous parle encore d'un de ces régimes miraculeux destiné à vous transformer sans effort, sans contrainte et durablement … blablabla, et je me rends compte qu’il ne s’agit pas du tout de perte de poids mais réellement d'améliorer son confort digestif.  Et là bien sûr ça me parle, je me sens concernée. 

Je poursuis donc mes investigations, l'article que je venais de lire était écrit par une diététicienne du nom de “Julie Delorme”. Je décide donc d'acheter son livre, très bien expliqué, je comprends que des recherches sérieuses ont été réalisées par le Dr Sue Sheperd une nutritionniste australienne de renommée internationale à l’origine de la méthode Fodmaps. Et après plusieurs livres et études sur le sujet, je décide de mettre en application ce régime pour moi-même dans le but de pouvoir faire un bilan à mon gastro-entérologue lors de mon futur rendez-vous. 

 

Et là on en vient à la question que tout le monde se pose depuis le début de cet article, et vous devez vous dire “va-t-elle en finir avec cette histoire pour nous expliquer ce que sont les fodmaps ? “. Oui j’y viens ! 

 

Voilà la signification : 

 

Fermentescible (fermentent rapidement par les bactéries du côlon)

Oligosaccharides (fructanes et GOS) 

Disaccharides (lactose)

Monosaccharides (fructose = sucre simple)

A (and)

Polyols (sucres-alcools naturels ou synthétiques qui finissent en ol soit Mannitol, Maltitol, xylitol, sorbitol contenu dans les édulcorants ou naturellement dans certains fruits et légumes) 

 

Après ce “charabia” un petit résumé s’impose : 

Ce sont des glucides fermentescibles ( autrement dit des sucres simples et complexes qui sont peu digestes et qui fermentent plus vite), leur mauvaise digestion dans l’intestin grêle entraîne un appel supplémentaire d’eau pour les digérer, atteignant alors le côlon puis fermentés par le microbiote engendrant une surproduction de gaz.

Ils jouent un rôle dans les désagréments liés au SII ( syndrome de l’intestin irritable aussi appelé colopathie fonctionnelle). Pour peu que vous souffriez de dysbiose ( troubles du microbiote), ou autre malformation digestive (dans mon cas un dolichocôlon, c’est à dire un colon plus long que la normale) ça n’arrange pas votre affaire. 

 

Les études sur le sujet sont assez récentes, et en perpétuelle évolution notamment liées au fait que l'analyse biologique des aliments coûte extrêmement cher. C’est pour cela que je vous conseille de vous baser sur des ouvrages très récents et des études fiables. ( La monash institut est LA référence sur le sujet). En quelques années nous avons connu une belle progression, avec une vue plus précise notamment en terme de quantité de fodmap par aliment. 

Car le taux de fodmaps peut varier dans un même aliment exemple :  1 avocat entier est riche en fodmaps mais ¼ ça passe. 

 

Alors Comment se déroule cette méthode ? :  Elle se fait en 3 étapes.

 

La 1ère vise à éliminer tous les aliments riches en fodmaps. (et c’est là que le casse-tête peut commencer, on peut vite paniquer et se décourager car ils sont nombreux mais je vous rassure vous êtes rarement intolérant envers les 5 familles . Il est impératif d’avoir une liste la plus précise possible en termes de quantité afin de vous faciliter la tâche. ( et j’ai ce qu’il vous faut ). 

  

La 2ème, après disparition complète des symptômes, a pour but de réintroduire famille par famille chaque semaine dans des quantités significatives et en observer les symptômes. 

(cette étape est primordiale, et il est impératif d’aller au bout et quelle soit limitée dans le temps, en moyenne 5 à 8 semaines et de ne pas la prolonger des mois durant afin de savoir rapidement ce que vous pouvez réintroduire définitivement et donc de mieux diversifier votre alimentation) 

 

La 3ème après disparition complète d'éventuels symptômes vise à tester à nouveau les familles engendrant des désagréments en diminuant les quantités afin de les réintroduire dans les bonnes proportions qui pourraient être mieux tolérées par votre organisme. 

 

Toutes les familles ne sont pas forcément problématiques et la tolérance peut être très différente d’un individu à un autre, ce qui fait que ce régime est à personnaliser. 

 

Lorsque j’ai demandé à mon gastro-entérologue pourquoi on ne nous parle pas suffisamment de ce régime, la réponse a été : qu'il est tellement compliqué à suivre dans les premières étapes que très souvent les personnes se découragent et ne vont pas au bout du protocole et que les médecins sont tellement demandés qu’ils ne peuvent pas apporter un accompagnement individuel motivationnel. 

 

Quel dommage quand on sait les bienfaits ! 

 

Mon bilan : 

Après 3 semaines je ressentais une diminution significative des symptômes notamment les ballonnements et les crampes intestinales, diminution de l’état de fatigue, meilleur sommeil …Et après plusieurs mois j’ai diminué mon traitement médicamenteux par 3.

Je m’autorise actuellement certains écarts en mesurant l’impact, attention à ne pas trop les cumuler sinon badaboum les désagréments se réinstallent rapidement. 

En parallèle j’ai aussi appris à gérer mon stress notamment par des exercices de respiration et de méditation. 

 

Ce fut une évidence pour moi, je devais me former pour accompagner un maximum de personnes souffrant de ces troubles, à se sentir mieux et à trouver l’alimentation qui leur correspond. Je souhaitais pouvoir faire le relais des médecins spécialisés j’ai donc suivi une formation de conseillère en nutrition puis en gestion du stress et préparation mentale, et je me suis spécialisée en fodmaps auprès de la diététicienne Julie Delorme. 

 

J’ai approfondi ma formation par une certification de praticienne en hypnose et EFT que je poursuis par maître praticienne car l’efficacité des thérapies brèves a été prouvée dans la diminution des symptômes du SII. . Quand on dit que le système digestif est le 2 ème cerveau humain, ça ne fait, pour moi, plus aucun doute. 

Je crée régulièrement des recettes faciles à réaliser, gourmandes et diététiques. Vous pouvez les retrouver dans l'onglet "actualité et recettes"

Pour être informé des dernières actualités et recettes en avant première, suivez-moi sur Instagram ou facebook en cliquant ici

 

Afin de réussir au mieux ce protocole voici quelques une de mes recommandations : 

Mon conseil n°1 : N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de santé ou un coach en nutrition qualifié afin de vous faciliter la tâche, de vous motiver, et vous donner des idées de recettes adaptées à vos envies et votre mode de vie. 

 

Mon conseil n°2 : Testez des aliments nouveaux pour enrichir vos listes d’aliments autorisés et créer vos propres recettes faciles à faire et savoureuses. ( Vous y accompagner fait également partie de ma mission). 

 

Mon conseil n°3 : Ne vous privez pas d'aller manger au restaurant ( consulter la carte en amont) ou de recevoir des convives, ainsi vous aurez la main sur le repas et ça peut être bénéfique pour bon nombre de personnes qui pourraient vous remercier d’avoir bien digéré leur repas. 

 

Mon conseil n°4 : Etudiez votre stress ou votre anxiété ( bien les maîtriser aide à diminuer vos symptômes), et contribue à un bon état de santé général. (Prochainement un article sur le stress). N’hésitez pas encore une fois à vous faire accompagner si vous ne savez pas comment vous y prendre. 

 

Garder un lien social est primordial, parlez-en, les personnes sont très compréhensives, il en va de votre bien-être.

 

Consultez mes accompagnements en cliquant sur l'onglet "accompagnement" dans le menu du site internet. 

Vous avez la moindre question ? contactez moi via le formulaire de contact


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Arrêtez d'avoir peur des féculents !

23 Jan 2024

 
Rendre les féculents plus populaires en diététique ! 
 
Lorsque l'on parle de glycémie il me semblait important aussi de parler de la notion d': 
"amidon r...

À la une

Repas de fête avec un SII ( Syndrome intestin irritable) l'angoisse comment faire ?

23 Déc 2023

Lorsque l'on souffre de SII (troubles digestifs chronique), la période des fêtes peut être source d'angoisse. La richesse des plats à base de sauce, de farce...

À la une

Troubles digestifs / Les Fodmaps Kesako ?

11 Août 2023

Les Fodmaps KESAKO ? 
 
Je dois tout d'abord vous conter mon histoire et comment j'ai découvert les “fodmaps”. 
Je souffre depuis ma plus jeune enfance de troubles digestifs, je dis bien “souffre” ...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à RESALIB

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.